Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

18 articles avec films

Les films vus en mars

Publié le par Emma

American Sniper de Clint EASTWOOD (2015)

Les films vus en mars

Synopsis :

Tireur d'élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d'innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de "La Légende". Cependant, sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu'il devient une cible privilégiée des insurgés. Malgré le danger, et l'angoisse dans laquelle vit sa famille, Chris participe à quatre batailles décisives parmi les plus terribles de la guerre en Irak, s'imposant ainsi comme l'incarnation vivante de la devise des SEAL : "Pas de quartier !" Mais en rentrant au pays, Chris prend conscience qu'il ne parvient pas à retrouver une vie normale.

Mon ressenti :

J'aime beaucoup les films de Clint Eastwood, je ne me préoccupe même pas de l'histoire ou du sujet, dès que je peux en voir un je le regarde.

Chris Kyle devient La légende dans le monde des tireurs d'élite, nous assistons à ses débuts puis à l'évolution de sa carrière. Evidemment, plus les missions s'accumulent, plus il devient bon, plus les moments passés en famille sont difficiles.

Beaucoup de moments dans le films m'ont fait penser aux nouvelles de Phil Klay (Fin de mission), dont je ne vous ai pas encore parlé parce que je ne les ai pas toutes lues.

J'ai regardé ce film en haleine, le souffle coupé, et comme d'habitude je l'ai trouvé très efficace.

 

 

Dark places de Gilles Paquet-Brenner (2015)

Les films vus en mars

Synopsis :

1985. Libby Day a huit ans lorsqu’elle assiste au meurtre de sa mère et de ses sœurs dans la ferme familiale. Son témoignage accablant désigne son frère Ben, alors âgé de seize ans, comme le meurtrier. 30 ans plus tard, un groupe d’enquêteurs amateurs appelé le Kill Club convainc Libby de se replonger dans le souvenir de cette nuit cauchemardesque. De nouvelles vérités vont émerger, remettant en cause son témoignage clé dans la condamnation de son frère.

Mon ressenti :

J'avais beaucoup aimé Les lieux sombres de Gillian Flynn, je me suis tout de même lancée dans le film. Voilà un petit moment que j'avais lu le livre, il m'est revenu en mémoire au fil et à mesure que je regardais le film. Je l'ai trouvé plutôt efficace, même si je ne m'imaginais pas du tout Charlize Theron en Libby Day.

L'histoire est assez bien respectée, l'ambiance est très noire et le suspense à son maximum.

J'ai passé un excellent moment.

 

 

Gone Baby gone de Ben AFLECK (2007)

Les films vus en mars

Synopsis :

Dans une banlieue ouvrière de Boston, la petite Amanda a disparu. Après l'échec des recherches menées par la police, la tante et l'oncle de l'enfant décident de faire appel à des détectives privés du coin, Patrick Kenzie et Angie Gennaro.Patrick et Angie connaissent bien le quartier, au point de savoir que Hélène, la mère d'Amanda, est une droguée. Plus ils enquêtent, plus ils découvrent l'envers de la ville dans ce qu'il a de plus sombre. Ils s'enfoncent au-delà des mensonges et des faux-semblants, vers les secrets les plus noirs de la ville, là où règnent les dealers, les criminels et les pédophiles. Cela ne les aide pourtant pas dans leur enquête et Amanda reste introuvable.Face à la pression médiatique, Remy Bressant, un enquêteur qui ne lâche jamais, et le capitaine de police Jack Doyle vont aussi s'attaquer à l'enquête. La vérité finira par surgir, mais elle aura un prix. Chaque ville a ses secrets, chaque humain sa conscience....

 

Mon ressenti :

Je n'ai jamais lu de livres de Dennis Lehane et c'est pourtant le deuxième film (après Mystic River) que je vois issue d'un de ses romans.

Nous sommes dans les quartiers populaires de Boston, une petite fille a disparu. En plus des recherches faites par la police, ils vont engager des détectives privés issus du quartier, ils connaissent bien les gens et sont persuadés qu'il sera plus facile de les faire parler.

Tout comme Mystic River, j'ai beaucoup aimé ce film, l'ambiance, le décor, l'histoire qui peut paraître classique mais qui est bien traitée, la fin.

Bref, j'ai tout aimé, il faut vraiment que je mette à lire ses livres.

 

 

Les brasiers de la colère de Scott COOPER (2014)

Les films vus en mars

Synopsis :

À Braddock, une banlieue ouvrière américaine, la seule chose dont on hérite de ses parents, c’est la misère. Comme son père, Russell Baze travaille à l’usine, mais son jeune frère Rodney a préféré s’engager dans l’armée, en espérant s’en sortir mieux. Pourtant, après quatre missions difficiles en Irak, Rodney revient brisé émotionnellement et physiquement. Lorsqu’un sale coup envoie Russell en prison, son frère cadet tente de survivre en pariant aux courses et en se vendant dans des combats de boxe. Endetté jusqu’au cou, Rodney se retrouve mêlé aux activités douteuses d’Harlan DeGroat, un caïd local sociopathe et vicieux. Peu après la libération de Russell, Rodney disparaît. Pour tenter de le sauver, Russell va devoir affronter DeGroat et sa bande. Il n’a pas peur. Il sait quoi faire. Et il va le faire, par amour pour son frère, pour sa famille, parce que c’est juste. Et tant pis si cela peut lui coûter la vie.

 

Mon ressenti :

Banlieue ouvrière misérable, deux frères, deux destins. Un des frères est en couple, travaille dans une usine mais il va provoquer un accident un soir qui va le mener tout droit en prison. Pendant ce temps, le second va s'endetter et essayer de s'en sortir en pariant et en faisant des combats de boxe. Ancien militaire, il ne veut pas travailler en usine.

Un drame familial bien mené, c'est noir, glauque et pourtant il y a bien un peu de lumière.

J'ai beaucoup aimé aussi cette histoire.

 

Tous les synopsis sont issus de Allociné.fr

Publié dans Films

Partager cet article

Repost 0

Les films vus en février

Publié le par Emma

Big eyes de Tim BURTON (2015)

Les films vus en février

Synopsis :

BIG EYES raconte la scandaleuse histoire vraie de l’une des plus grandes impostures de l’histoire de l’art. À la fin des années 50 et au début des années 60, le peintre Walter Keane a connu un succès phénoménal et révolutionné le commerce de l’art grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants malheureux aux yeux immenses. La surprenante et choquante vérité a cependant fini par éclater : ces toiles n’avaient pas été peintes par Walter mais par sa femme, Margaret. L’extraordinaire mensonge des Keane a réussi à duper le monde entier. Le film se concentre sur l’éveil artistique de Margaret, le succès phénoménal de ses tableaux et sa relation tumultueuse avec son mari, qui a connu la gloire en s’attribuant tout le mérite de son travail.

Mon ressenti :

Margaret rencontre Walter après avoir quitté son mari, dans ces années-là c'était plutôt rare. Ils ont en commun la peinture. Mais lorsque Walter commence à exposer et s'attribuer les oeuvres de son épouse, tout va changer.... L'engrenage est lancé.

J'ai beaucoup aimé ce film, tout commence par un petit mensonge qui va prendre une ampleur phénoménale jusqu'à presque devenir la réalité aux yeux de Walter. Lorsque l'on sait que c'est tiré d'une histoire vraie, cela devient assez effrayant.

Du Tim Burton peut-être plus soft et sage qu'habituellement, mais je me souviens en entendre parler lors de la sortie, et je n'ai pas été déçue.

 

 

La famille Bélier d'Eric LARTIGAU (2014)

Les films vus en février

Synopsis :

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

 

Mon ressenti :

Bof, bof, bof....

Même si Karin Viard et François Damiens sont excellents dans leur rôle, j'ai trouvé ce film vraiment moyen. Les dialogues sont assez inintéressants, pour une histoire originale mais qui a manqué pour moi de profondeur. Je me suis ennuyée, un film gentillet.

 

Le dernier loup de Jean-Jacques ANNAUD (2015)

Les films vus en février

Synopsis :

1969. Chen Zhen, un jeune étudiant originaire de Pékin, est envoyé en Mongolie-Intérieure afin d’éduquer une tribu de bergers nomades. Mais c’est véritablement Chen qui a beaucoup à apprendre – sur la vie dans cette contrée infinie, hostile et vertigineuse, sur la notion de communauté, de liberté et de responsabilité, et sur la créature la plus crainte et vénérée des steppes – le loup. Séduit par le lien complexe et quasi mystique entre ces créatures sacrées et les bergers, il capture un louveteau afin de l’apprivoiser. Mais la relation naissante entre l’homme et l’animal – ainsi que le mode de vie traditionnel de la tribu, et l’avenir de la terre elle-même – est menacée lorsqu’un représentant régional de l'autorité centrale décide par tous les moyens d’éliminer les loups de cette région.

 

Mon ressenti :

Deux étudiants de Pékin vont dans une tribu de bergers afin de les aider, en échange ils apprennent à lire aux enfants. Un des jeunes, fasciné par le loup, va tenter d'en attraper un petit afin de mieux connaître cet animal fascinant.

Même si les paysages sont à couper le souffle,même si j'ai appris des choses sur ces tribus nomades (leurs coutumes, le danger que représente les loups pour eux et leurs animaux....), j'ai eu des difficultés avec ce film, car il y a beaucoup de scènes violentes.

Je pensais (à tort) qu'une relation allait naître entre le jeune garçon et le louveteau, au final, rien de tout ça, c'est assez peu présent.

Du coup, j'ai été déçue... Nous en apprenons beaucoup plus sur la tribu et c'est pour moi beaucoup trop violent.

 

Bis de Dominique FARRUGIA (2015)

 

Les films vus en février

Synopsis :

Éric et Patrice sont amis depuis le lycée. Au fil des années, chacun a pris un chemin très différent : d’un côté Éric, hédoniste sans attaches aux multiples conquêtes, et de l’autre Patrice, père de famille « monogame » à la vie bien rangée. Après une soirée bien arrosée, les deux amis d’enfance se retrouvent propulsés en 1986 alors qu’ils n’ont que 17 ans. Ce retour dans le passé est l’occasion rêvée pour tenter de changer le cours de leur vie. Que vont-ils faire de cette seconde chance ?

Mon ressenti :

Retour dans leur années adolescentes pour deux amis. Après uns soirée bien arrosée, ils se réveillent le lendemain et se retrouvent pour les résultats du bac.

Un film divertissant, sans prétention. Evidemment, étant de la même génération, je me suis régalée de leur retour en arrière : se retrouver dans les années 80 avec la musique, les objets dans leur chambre, les couleurs etc...

C'est loin d'être un film incontournable, mais il y a des moments sympathiques, drôles, ça m'a rappelé des souvenirs (il m'a fait penser aussi au livre Le chapeau de Mitterrand dans lequel il y avait aussi une belle liste d'objets représentatifs des années 80.)

L'enquête de Vincent GARENQ (2015)

Les films vus en février

Synopsis :

2001. Le journaliste Denis Robert met le feu aux poudres dans le monde de la finance en dénonçant le fonctionnement opaque de la société bancaire Clearstream. Sa quête de vérité pour tenter de révéler "l'Affaire des affaires" va rejoindre celle du juge Renaud Van Ruymbeke, très engagé contre la corruption. Leurs chemins vont les conduire au cœur d'une machination politico-financière baptisée "l'affaire Clearstream" qui va secouer la Vème République.

Mon ressenti :

J'ai beaucoup aimé ce film qui m'a remis en mémoire l'Affaire Clearstream.

Tout commence par une simple enquête pour écrire un livre, le journaliste ne se doute pas une seconde jusqu'où va le mener cette histoire. Un film bien documenté qui éclaircit (en tout cas pour moi) les différentes étapes de cette affaire.

Un film mené tambour battant.

Refroidis de Hans Petter MOLAND (2014)

Les films vus en février

Synopsis :

La Norvège, l’hiver. Nils, conducteur de chasse-neige, tout juste gratifié du titre de citoyen de l’année, apprend le décès de son fils par overdose. Réfutant cette version officielle, il se lance à la recherche des meurtriers, et va se forger une réputation de justicier anonyme dans le milieu de la pègre. Si la vengeance est un plat qui se mange froid, la sienne sera glacée !

Mon ressenti :

Film complètement déjanté. Pour Nils, son fils ne peut pas être mort d'une overdose, il ne consommait pas de drogue, il fait donc sa propre enquête. Il va avoir plutôt des méthodes radicales. Un film qui se passe dans le grand froid avec des paysages à couper le souffle qui nous met bien dans l'ambiance. Un film violent dans lequel beaucoup de sang va couler.

Un film qui m'a fait penser à Fargo qui était dans le même genre et que j'avais beaucoup aimé, puis on pense aussi à Pulp Fiction pour le côté déjanté, rock'n roll.

Un film très efficace pour ceux qui aiment le genre.

 

 

 

Tous les synopsis sont issus de Allociné.fr

Publié dans Films

Partager cet article

Repost 0

Les films que j'ai vus en janvier

Publié le par Emma

Je n'ai pas pour habitude de regarder des films, je ne m'intéresse pas trop aux sorties cinéma, mais durant le mois de janvier, j'étais trop fatiguée pour lire, j'ai donc apprécié me poser devant la télé. Au programme, 4 films et un documentaire.

 

Samba de Eric Toledano, Olivier Nakache (2014)

Les films que j'ai vus en janvier

Synopsis :

Samba, sénégalais en France depuis 10 ans, collectionne les petits boulots ; Alice est une cadre supérieure épuisée par un burn-out. Lui essaye par tous les moyens d'obtenir ses papiers, alors qu'elle tente de se reconstruire par le bénévolat dans une association. Chacun cherche à sortir de son impasse jusqu'au jour où leurs destins se croisent... Entre humour et émotion, leur histoire se fraye un autre chemin vers le bonheur. Et si la vie avait plus d'imagination qu'eux ?

 

Mon ressenti :

Il me semble avoir lu que certaines personnes étaient déçues par rapport au livre. Comme je n'ai pas lu le livre, aucune comparaison possible pour moi.

Je l'ai trouvé distrayant, agréable mais avec tout de même un sujet de fond et une réflexion. J'ai trouvé Charlotte Gainsbourg excellente dans son rôle, et j'ai aussi découvert Izia comme comédienne, son rôle lui va comme un gant.

Un bon moment, et du coup, je ne pense pas lire le livre.

 

Discount de Louis-Julien Petit (2015)

Les films que j'ai vus en janvier

 

Synopsis :

 

Pour lutter contre la mise en place de caisses automatiques qui menace leurs emplois, les employés d’un Hard Discount créent clandestinement leur propre « Discount alternatif », en récupérant des produits qui auraient dû être gaspillés…

 

Mon ressenti :

Je ne pensais pas le regarder mais j'ai commencé à regarder quelques avis sur internet. Ayant lu plutôt des bons avis, je me suis dit que j'allais peut-être rater un film sympa.

Au final, rien de tout ça, je me suis ennuyée, je l'ai trouvé absolument sans intérêt, pas drôle... Enfin, rien du tout, j'ai même hésité à le regarder en entier....

 

Whiplash de Damien Chazelle (2014)

Les films que j'ai vus en janvier

Synopsis :

Andrew, 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération. Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattan où il s’entraîne avec acharnement. Il a pour objectif d’intégrer le fleuron des orchestres dirigé par Terence Fletcher, professeur féroce et intraitable. Lorsque celui-ci le repère enfin, Andrew se lance, sous sa direction, dans la quête de l’excellence...

Mon ressenti :

Après avoir lu une critique qui mettait en avant que c'était le "Full Metal Jacket" dans le monde du jazz, il me fallait le voir.

Andrew veut intégrer le cours de ce prof reconnu mais très dur. Un film sur le fil, nerveux, une histoire dans laquelle nous en connaissons plus sur ce professeur, comment les deux personnages vont évoluer ? Vont-ils s'entendre ?

De très agréables morceaux, une tension permanente.

Un très bon moment pour moi, j'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire sur un thème très original.

 

I am Ali (documentaire 2014 en dvd)

Les films que j'ai vus en janvier

Synopsis :

Une plongée inédite dans les archives personnelles de Mohammed Ali, accompagnée d'interviews et témoignages de son entourage proche, afin de raconter la vie de la légende de la boxe.

 

Mon ressenti :

Un documentaire très intéressant et complet afin d'en connaître plus sur ce champion. Ce sont des images d'archives, des enregistrements téléphoniques avec ses enfants. J'en sais désormais plus sur cet homme, tous les sujets sont abordés dans ce documentaire, mon cher et tendre en avait déjà vu  un mais il n'était pas aussi complet et ne traitait que de certains aspects comme son engagement.

 

Respire de Mélanie Laurent (2014)

Les films que j'ai vus en janvier

Synopsis :

Charlie, une jeune fille de 17 ans. L’âge des potes, des émois, des convictions, des passions. Sarah, c’est la nouvelle. Belle, culottée, un parcours, un tempérament. La star immédiate, en somme. Sarah choisit Charlie.

Mon ressenti :

C'est le film que j'ai regardé comme ça, me disant que le sujet m'intéressait moyennement, juste parce que c'était de Mélanie Laurent.

Au final, c'est le film que j'ai préféré. Une extrême tension qui va crescendo durant le film, on reste complètement happé par cette histoire, on se demande vraiment jusqu'où cela va aller.

Je n'en dis pas plus, mais je l'ai vraiment regardé, en haleine, le souffle coupé et ce jusqu'au bout.

 

Tous les synopsis sont issus de Allociné.fr.

Publié dans Films

Partager cet article

Repost 0

Intouchables d'Eric TOLEDANO et Olivier NAKACHE

Publié le par Emma

 19806656.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20110905_040449.jpg

Synopsis :

 

A la suite d'un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble, ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement. Deux univers vont se télescoper, s'apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu'inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra ... Intouchables.

 

source : Allociné.com

Mon ressenti

 

Vu le temps épouvantable qu'il a fait ce mois-ci j'ai eu le temps de regarder des films et celui-ci a été regardé un dimanche en fin d'après-midi pluvieux.

Malgré le sujet difficile et pas très gai, ça a été un vrai moment de bonheur, une bouffée d'oxygène et d'espoir.

Le sujet est bien traité de façon à en faire un très bon moment avec un bon lot de répliques cultes. Je n'avais pas trop vu d'extraits et le nombre de vannes est tellement important qu'il aurait été difficile de tout caser dans la bande-annonce car quelquefois la présentation du film comporte tout ce qu'il y a de drôle dans le film et c'est très décevant.

C'est donc comme pour la majorité des personnes un coup de coeur pour ce film qui évoque un sujet douloureux avec humour, une rencontre de deux personnes qui n'auraient jamais du se rencontrer et qui du coup s'enrichissent mutuellement, en bref, une belle histoire.

Omar Sye y est exceptionnel et j'aime beaucoup François Cluzet qui est, à mes yeux, un excellent acteur.

Et je suis obligée de terminer mon article par le morceau d'Earth Wind and Fire qui me fera maintenant toujours penser à la super danse d' Omar Sye.

 

 

Publié dans Films

Partager cet article

Repost 0

Les Lyonnais d'Olivier MARCHAL

Publié le par Emma

 

 3607483178867-1-.jpg

Synopsis : (interdit aux moins de 12 ans)

 

Dans sa jeunesse passée dans la misère d'un camps de gitans, Edmond Vidal, dit Momon, a retenu le sens de la famille, une loyauté sans failles, et la firté de ses origines. Il a surtout conservé l'amitié de Serge Suttel. L'ami d'enfance avec qui il a découvert la prison à cause d'un stupide vol de cerises. Avec lui, inexorablement il a plongé dans le grand Banditisme et connu l'apogée du GANG DES LYONNAIS, l'équipe qu'ils ont formée ensemble et qui a fait d'eux les plus célèbres braqueurs du début des années soixante dix. Leur irrésistible ascencion prend fin en 1974, lors d'une arrestation spectaculaire.

Aujourd'hui, à l'approche de la soixantaine, Momon tente d'oublier cette période de sa vie. Sa rédemption, il l'a trouvée en se retirant des "affaires". En prenant soin de Janou, son épouse, qui a tant souffert à l'époque et des ses enfants et petits enfants, tous respectueux, devant cet homme aux valeurs simples et universelles, lucide et pétri d'humanité. A l'inverse de Serge Suttel, qui malgré le temps n'a rien renié de son itinéraire....

 

 

Mon ressenti

 

Un film plutôt agréable avec de l'action et de la violence, beaucoup de violence. Pas étonnant que ce film soit interdit aux moins de 12 ans car ils ne font pas semblants, ce n'est pas un film de fillettes.

Le film alterne entre aujourd'hui et les années 70, période pendant laquelle a sévit le Gang des Lyonnais. Les personnes ont atteints la soixantaine et se sont rangées ou presque.

Gérard Lanvin y joue très bien car nous n'avons pas l'habitude de le voir dans ce genre de registre, Tchéky Karyo y est excellent.

C'est assez plaisant pour le genre, c'est un film d'hommes, les femmes y sont très peu présentes.

J'ai passé un bon moment sans être un coup de coeur, 1h42 plutôt agréables et crédibles.

 

 

 

Publié dans Films

Partager cet article

Repost 0

La chambre des morts d'Alfred LOT

Publié le par Emma

 

 3700447502422-1-.gif

Synopsis

 

En pleine nuit, au milieu d'un champ d'éoliennes, deux informaticiens au chômage reversent un homme surgi de nulle part. A ses cotés, un sac  rempli de billet : deux millions d'euros, là, à portée de main et aucun témoin. Que faire ? Appeler la police ou profiter de l'occasion ?

Le lendemain, dans un entrepôt à quelques mètres des lieux de l'accident, la police retrouve le corps de Mélodie, une fillette aveugle. Et si l'argent était destiné à payer sa rançon ? L'assassin a-t-il vu les chauffards ?

Le soir même, une autre enfant est kidnappée. Diabétique cette fois. Ses heures sont comptées. A l'hôtel de police de Dunkerque, le compte à rebours est lancé. Aux côtés du lieutenant Moreno, un collègue très prevenant, Lucie, une jeune brigadier de 26 ans, participe à sa première enquête.

Et curieusement, au sein du groupe crime, on a vite le sentiment que Lucie n'est pas là par hasard...

Source : Allociné.com

 

 

Mon ressenti

Tout d'abord, je n'ai pas lu le livre, je n'ai d'ailleurs jamais lu de livres de Franck Thilliez, mais si vous voulez un avis sur celui ci , je vous invite à aller rendre visite à Philippe : D'un livre à l'autre link qui nous en parle en ce moment.

Pour ce qui est du film, il commence par deux hommes qui renversent un autre homme, ils se débarassent de l'individu et garde l'argent. Juste en face le ravisseur d'une petite fille assiste à la scène car cet argent était la rançon.

Le film commence plutôt de manière traditionnelle, puis les événements s'enchainent, et plus on avance, plus c'est glauque, compliqué et gore....

J'ai trouvé le film pas mal, mais voilà plusieurs jours que je l'ai vu et je l'ai presque déjà oublié car il y a énormémént d'informations, d'ailleurs au cours du film j'ai un peu décroché à un moment donné. 

Mon chéri a lu le livre et il l'a préféré de loin au film car il a trouvé le film plus confus.

 

9782266205016-1-.gif

Publié dans Films

Partager cet article

Repost 0

Ne le dis à personne de Guillaume CANET

Publié le par Emma

 

 3760062464918-1-.gif

 

Synopsis

 

Alex est totalement détruit depuis le meurtre de Margot, sa femme. Huit ans ont passé. Alex reçoit un e-mail anonyme. Il clique : une image...le visage d'une femme au milieu d'une foule, filmé en temps réel. Celui de Margot...

 

 

Mon ressenti

 

Nous avions lu, mon chéri et moi, le livre lors de sa sortie en poche. Nous nous souvenions avoir aimé cette lecture sans souvenirs précis du dénouement, c'était donc le bon moment pour voir ce film.9782266125154-1-.gif

Le casting de ce film est vraiment épatant, une quantité d'acteurs très connus et talentueux, la bande originale  est sympa.

Alors qu'Alex reçoit ce mail, huit ans après le meurtre de sa femme va commencer un suspense très prenant.Il n'arrive pas à y croire et pourtant c'est bien sa femme qu'il voit à l'image. L'intrigue est plutôt bien faite, ça monte bien crescendo, on est pris dans l'histoire, on est en haleine et on a hâte d'en connaître le dénouement.

Le dénouement est à la hauteur, aucune déception de notre part, mon chéri s'en est souvenu juste vers la fin, comme d'habitude il y a eu tellement de temps entre la lecture du livre et le film que nous n'avons pas pû comparer les deux histoires, nous avons toujours tendance à attendre pas mal de temps entre les deux, de cette manière nous appécions autant l'un que l'autre.

Un bon moment de détente et une intrigue qui tient la route.

Publié dans Films

Partager cet article

Repost 0

Shutter Island de Martin SCORSESE

Publié le par Emma

 

 3333973166877-1-.gif

Synopsis

 

Le marshal Teddy Daniels est envoyé sur l'île de Shutter Island pour enquêter dans un hôpital psychiatrique où sont enfernés de dangereux criminels. Ce qui s'avérait être une en quête de routine prend rapidement un tournant surprenant. Au fur et à mesure du déroulement de l'enquête, Teddy dévoile des vérités sur l'île de plus en plus choquantes et terrifiantes, et découvre qu'il existe ceratins endroits d'où on ne vous laisse jamais repartir.

 

 

Mon ressenti

 

J'avais déjà beaucoup aimé le livre de Dennis Lehane mais je crois avoir encore plus aimé le film.9782743611507-1-.gif

Teddy Daniels vient donc avec son nouvel adjoint Chuck Aule enquêter sur la disparition d'une femme enfermée dans cet hôpital psychiatrique coupable d'un triple infanticide.

Le décor tout d'abord est absolument magnifique et reflète bien l'ambiance du livre, tout se met en place pour cette enquête avec l'angoisse qui va crescendo.

En plus du décor, le temps est abominable, les personnages sont tous excellents, et en particulier Léonardo Di Caprio qui joue son rôle à la perfection.

Que va donc découvrir Teddy Daniels dans cet hôpital psychiatrique composé de plusieurs unités, sur cette île de Shutter island ? 

On va de surprise en surprise et le final est magistral, je connaissais la fin pour avoir lu le livre mais cela ne m'a pas du tout dérangé tellement j'ai trouvé le film excellent.

Un film à regarder si vous voulez voir un bon film angoissant, avec des décors superbes et un final à la hauteur, un film à glacer le sang.

Publié dans Films

Partager cet article

Repost 0

L' avocat de Cédric ANGER

Publié le par Emma

 

 

19618054.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20101210_023146.jpg

Synopsis

Tout juste reçu au barreau, Léo est d'ores et déjà un avocat destiné à un grand avenir. Les clients les plus prestigieux ne manquent de faire appel à son talent inné pour le droit des affaires. Mais les apparences sont trompeuses, et Léo découvre bientôt derrière les entreprises qu'il défend les tentacules d'une organisation mafieuse. Bienôt son sulfureux client l'entraîne sournoisement dans l'illégalité la plus grande, et une spirale de danger et de violence se referme autour de lui. Léo se retrouve confronté au choix le plus cornélien : comment sauver sa vie sans trahir son client.

      source : Allociné.com

Mon ressenti

Voilà un film français qui aurait pû , au vue de son titre, être une adaptation d'un roman de John Grisham. Ce n'est pas du tout le cas, c'est un film bien français qui se déroule à Montpellier.

L'histoire se met bien en place, l'intrigue s'installe vite, on comprend très vite qu'il est en train de se mettre dans de "beaux draps", on a peur pour lui, comment va t-il se sortir de cet engrenage dans lequel il s'est mis.

Les avis sur ce film sont assez mitigés, pour ma part, j'ai trouvé cela très prenant, pas de temps mort, Benoît Magimel y est  performant,  Gilbert Melki, dans le rôle du mafieux est extrêmement convaincant, je ne me suis pas ennuyée une seconde et c'est un film qui m'a fait passer un bon moment.

Publié dans Films

Partager cet article

Repost 0

Le hérisson de Mona ACHACHE

Publié le par Emma

 

 

3388330036461-1-.gif

Synopsis

 

L'histoire d'une rencontre inattendue : celle de Paloma Josse, petite fille de 11 ans, redoutablement intelligente et suicidaire, de Renée Michel, concierge parisienne discrète et solitaire, et de l'énigmatique Monsieur Kakuro Ozu.

 

source : Allociné.com

Mon ressenti

 

C'est avec plaisir, hier soir que j'ai regardé ce film que je n'avais pas vu. C'est une belle histoire avec des personnages atypiques et en même temps assez communs. Cette concierge tellement différente de ce qu'elle dégage au premier abord, Paloma petite fille extrêmement intelligente est assez cinglante, mais en même temps tout le temps en train de filmer les scènes de la vie quotidienne. Elle s'est aperçu que cette concierge est bien plus que ce qu'elle montre. Et enfin ce Monsieur Ozu qui va venir habiter l'immeuble.

C'est une belle fable et le livre L'élégance du hérisson avait été un de mes coups de coeur de l'année 2006. J'ai préféré le livre même si je ne me souviens plus des détails, mon chéri, quant à lui, a trouvé qu'on rentrait bien plus vite dans le film que dans le livre qu'il avait commencé à beaucoup aimer à partir de la moitié.

 

9782070780938-1-.gif

Publié dans Films

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>