Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sans pitié ni remords de Nicolas LEBEL

Publié le par Emma

Sans pitié ni remords de Nicolas LEBEL

Quatrième de couverture :

9 novembre. La capitaine Merlicht assiste aux obsèques de son ami Jacques Morel. Qulques heures plus tard, un notaire parisien lui remet une enveloppe contenant un diamant brut : l'œil d'une statue dérobée aux Musée des Arts d'Afrique et d'Océanie dix ans plus tôt, le Gardien des Esprits, recherché depuis par la Police de l'Art.

De leur côté, les lieutenants Latour et Dossantos sont appelés pour constater un suicide puis assistent à la défenestration d'une femme qui avait réclamé la protection de la police. Les deux victimes avaient un point commun : elles travaillaient ensemble au musée...

La chasse au trésor organisée par Jacques vire alors au cauchemar. Que cherchent ces anciens légionnaires, qui apportent la guerre à Paris dans un jeu de piste sanglant jalonné de cadavres ? Et comment les arrêter ?

Merlicht et son équipe ont quarante-huit heures pour boucler cette enquête sous haute tension, dans laquelle bouillonnent la fureur et les échos des conflits qui bouleversent le monde en ce début de XXIème siècle.

 

Mon ressenti :

J'ai lu il y a très peu de temps mon premier livre de Nicolas Lebel, mais je comptais lire la suite assez vite car il se passe quelques jours après le précédent.

Nous sommes toujours au mois de novembre, le capitaine Merlicht se rend à l'enterrement de son ami, il compte prendre quelques jours de congés mais il doit d'abord se rendre à l'ouverture du testament. Chez le notaire, le capitaine Kabongo de l'OCBC demande à être présent pour l'ouverture de ce testament. Jacques Morel lui a laissé un jeu de piste, accompagné d'un diamant : l'oeil d'uns statue recherchée depuis pusieurs années.

En parallèle, plusieurs personnes ayant un lien avec le Musée des Arts d'Afrique et d'Océanie vont se suicider.

Dans ce roman, l'enquête se passe dans le milieu de l'art, une statue ayant disparue lors du déménagement du Musée des Arts d'Afrique et d'Océanie au musée des Arts premiers. J'ai beaucoup aimé ce côté culturel de l'enquête.

Nous sommes dans un vrai jeu de piste laissé par Jacques, un passionné de mots, un véritable amateur de Baudelaire qui laisse à son ami le soin de démêler ses énigmes, mais ce qui n'était pas prévu est le fait qu'il ait peu de temps pour y arriver car de nombreuses personnes disparaissent...

Un très bon moment de lecture, un réel plaisir de retrouver l'équipe, je n'attends qu'une chose : la suite.

 

Sans pitié ni remords - Nicolas LEBEL - Marabout 2015 - 380 pages.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article

Repost 0