Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Intouchables d'Eric TOLEDANO et Olivier NAKACHE

Publié le par Emma

 19806656.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20110905_040449.jpg

Synopsis :

 

A la suite d'un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble, ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement. Deux univers vont se télescoper, s'apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu'inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra ... Intouchables.

 

source : Allociné.com

Mon ressenti

 

Vu le temps épouvantable qu'il a fait ce mois-ci j'ai eu le temps de regarder des films et celui-ci a été regardé un dimanche en fin d'après-midi pluvieux.

Malgré le sujet difficile et pas très gai, ça a été un vrai moment de bonheur, une bouffée d'oxygène et d'espoir.

Le sujet est bien traité de façon à en faire un très bon moment avec un bon lot de répliques cultes. Je n'avais pas trop vu d'extraits et le nombre de vannes est tellement important qu'il aurait été difficile de tout caser dans la bande-annonce car quelquefois la présentation du film comporte tout ce qu'il y a de drôle dans le film et c'est très décevant.

C'est donc comme pour la majorité des personnes un coup de coeur pour ce film qui évoque un sujet douloureux avec humour, une rencontre de deux personnes qui n'auraient jamais du se rencontrer et qui du coup s'enrichissent mutuellement, en bref, une belle histoire.

Omar Sye y est exceptionnel et j'aime beaucoup François Cluzet qui est, à mes yeux, un excellent acteur.

Et je suis obligée de terminer mon article par le morceau d'Earth Wind and Fire qui me fera maintenant toujours penser à la super danse d' Omar Sye.

 

 

Publié dans Films

Partager cet article

Repost 0

L' A26 de Pascal GARNIER

Publié le par Emma

 

 9782843044755[2]

Quatrième de couverture

 

D'abord, il y a Yolande, tondue à la Libération, qui depuis ne sort plus de chez elle, regarde à travers le trou de la serrure. Et puis il y a son frère Bernard, ancien de la SNCF, qui a sacrifié sa vie pour elle. Qui se débat entre sa soeur et un sale cancer.

Cela se passe dans le Nord, au milieu de sombres champs de boue, non loin de l'A26 encore en construction. Ce qui permet à Bernard de couler dans le béton quelques jeunes filles égarées...

 

 

Mon ressenti

 

C'est le troisième livre que je lis de Pascal Garnier et je ressens toujours la même chose.

Il a une écriture très agréable, c'est très fluide, ça se lit tout seul mais je reste toujours un peu sur ma faim pour ce qui est de l'histoire.

Pour ce qui est de l'histoire, pour celle ci, c'est vraiment glauque, Yolande qui reste calfeutrée chez elle, elle ne sort jamais et ne regarde jamais dehors. Bernard qui vit avec sa soeur, qui a un cancer et qui a de drôles d'occupations....

Pour ce qui est de l'environnement, ce n'est pas plus gai, le Nord près d'une autoroute en construction, quelques descriptions bien sombres du lieu.

Heureusement qu'il a cette écriture qui nous emporte, on tourne les pages sans s'en apercevoir tellement on a envie de savoir ce que vont devenir ces deux personnages mais comme à chaque fois quelque chose me manque à la fin du livre.

Un avis un peu mitigé comme pour les autres, des détails qui font que l'histoire est attachante et prenante, une écriture qui nous embarque, mais pour au final une légère déception.

Je continuerai certainement à lire les livres de Pascal Garnier car j'aime beaucoup son écriture.

Mon chéri l'a lu et a ressenti à peu près la même chose que moi, pour lui ce livre vaut un 12/20.

Publié dans Moyennement aimé

Partager cet article

Repost 0

Les Lyonnais d'Olivier MARCHAL

Publié le par Emma

 

 3607483178867-1-.jpg

Synopsis : (interdit aux moins de 12 ans)

 

Dans sa jeunesse passée dans la misère d'un camps de gitans, Edmond Vidal, dit Momon, a retenu le sens de la famille, une loyauté sans failles, et la firté de ses origines. Il a surtout conservé l'amitié de Serge Suttel. L'ami d'enfance avec qui il a découvert la prison à cause d'un stupide vol de cerises. Avec lui, inexorablement il a plongé dans le grand Banditisme et connu l'apogée du GANG DES LYONNAIS, l'équipe qu'ils ont formée ensemble et qui a fait d'eux les plus célèbres braqueurs du début des années soixante dix. Leur irrésistible ascencion prend fin en 1974, lors d'une arrestation spectaculaire.

Aujourd'hui, à l'approche de la soixantaine, Momon tente d'oublier cette période de sa vie. Sa rédemption, il l'a trouvée en se retirant des "affaires". En prenant soin de Janou, son épouse, qui a tant souffert à l'époque et des ses enfants et petits enfants, tous respectueux, devant cet homme aux valeurs simples et universelles, lucide et pétri d'humanité. A l'inverse de Serge Suttel, qui malgré le temps n'a rien renié de son itinéraire....

 

 

Mon ressenti

 

Un film plutôt agréable avec de l'action et de la violence, beaucoup de violence. Pas étonnant que ce film soit interdit aux moins de 12 ans car ils ne font pas semblants, ce n'est pas un film de fillettes.

Le film alterne entre aujourd'hui et les années 70, période pendant laquelle a sévit le Gang des Lyonnais. Les personnes ont atteints la soixantaine et se sont rangées ou presque.

Gérard Lanvin y joue très bien car nous n'avons pas l'habitude de le voir dans ce genre de registre, Tchéky Karyo y est excellent.

C'est assez plaisant pour le genre, c'est un film d'hommes, les femmes y sont très peu présentes.

J'ai passé un bon moment sans être un coup de coeur, 1h42 plutôt agréables et crédibles.

 

 

 

Publié dans Films

Partager cet article

Repost 0

L'héritage impossible d'Anne B. RAGDE

Publié le par Emma

 

 9782264055439-1-.gif

Quatrième de couverture

 

Suite au terrible secret révélé au clan des Neshov, la fratrie se disloque dans de pesants non-dits. Jusqu'au jour, funeste, où ils doivent faire face ensemble. Dans une chaleur suffocante, Torunn, héritière malgré elle de la ferme familiale et des guerres silencieuses du passé, denouera leurs destins traçant une vie nouvelle.

 

Mon ressenti

Voilà le dernier tome de la trilogie, j'ai retrouvé avec plaisir les Neshov, comme je ne veux pas dévoiler ce qui s'est passé dans le premier et deuxième tomes je ne pourrais pas en dire grand chose si ce n'est que j'ai un peu moins apprécié celui-ci. Cela ne dépend pas du fait, je pense, que je ne les ai pas lus à la suite car il y a eu le même écart de lecture entre le premier et le deuxième et je n'avais pas ressenti cela.

J'ai tout de même apprécié car sur ce tome l'histoire se termine, donc nous apprenons ce qu'il advient de tous les personnages mais je l'ai trouvé moins passionnant et peut être je ne pensais pas cette évolution là pour certains des personnages. Je l'ai lu beaucoup moins vite que les deux premiers peut être ce dernier tome était de trop.

Encore une série de terminée et un livre de moins sur ma PAL.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article

Repost 0

Veuf de Jean-Louis FOURNIER

Publié le par Emma

 

 9782234070899-1--copie-1.jpg

Quatrième de couverture

 

"Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre.

C'est bien triste.

Cette année, on n'ira pas faire les soldes ensemble."

 

 

Mon ressenti

J'avais déjà beaucoup aimé Où on va , papa ? et j'ai beaucoup aimé Veuf.

Voilà encore un sujet bien délicat à traiter, la perte de sa "moitié".

Un petit livre qui se lit très vite, une histoire pleine de tendresse et de souvenirs pour sa femme Sylvie.

Il y a un certain détachement par moment, des souvenirs, son nouveau quotidien avec des objets lui rappelant des anecdotes, des regrets aussi. C'est un très beau texte qui parle évidemmment à bon  nombre d'entre nous, on peut s'identifier et se demander quelle serait notre réaction ...

Sylvie avait l'air d'une personne exceptionnelle, et on est content de la connaître un peu plus au travers de ce texte.

J'espère du plus profond de mon coeur que Monsieur Fournier va se remettre de cette terrible épreuve, car ces textes me touchent vraiment beaucoup, même si je ne pense pas que le souvenir de cette lecture va rester longtemps en tête.

C'est toujours un livre de moins dans ma PAL.

Publié dans Bien aimé

Partager cet article

Repost 0

Tangente vers l'est de Maylis DE KERENGAL

Publié le par Emma

 

 9782070136742-2-.gif

Quatrième de couverture

 

" Ceux-là viennent de Moscou et ne savent pas où ils vont. Ils sont nombreux, plus d'une centaine, des gars jeunes, blancs, pâles même, hâves et tondus, les bras veineux le regard qui piétine, le torse encagé dans un marcel kaki, allongés sur les couchettes, laissant pendre leur ennui résigné dans le vide, plus de quarante heures qu'ils sont là, à touche-touche, coincés dans la latence du train, les concrits."

Pendant quelques jours, le jeune Aliocha et Hélène, une Française montée en gare de Krasnoïarsk, vont aprtager en secret le même compartiment, supporter les malentendus de cette promiscuité forcée et déjouer la traque au déserteur qui fait rage d'un bout à l'autre du Transsibérien. Les voilà condamnés à fuir vers l'est, chacun selon sa logique propre et incommunicable.

 

Mon ressenti

 

C'est le premier livre que je lis de Maylis de Kerengal, un petit livre très court qui se lit vite mais qui est assez puissant.

Cet espèce de huis-clos maintient un certain suspense, que fait cette française dans ce Transsibérien, comment a t-elle été parachutée dans ce convoi et où va-telle ?

Le récit va vite, les phrases sont courtes, on a l'impression que l'écriture va à la vitesse du train. On est nous aussi transporté dans ce train dans lequel l'atmosphère est pesante.

Quelques arrêts aux gares nous donnent une sorte de bouffée d'oxygène et des descriptions de paysages nous montrent l'immensité du celui-ci ainsi qu'une grande quiétude.

Comment vont s'apprivoiser ces deux êtres qui avaient peu de chance de se rencontrer ?, à quoi va mener cette rencontre non prévue ?

On reste en haleine durant cette histoire, elle se lit vite mais il se passe beaucoup de choses. 

J'ai beaucoup aimé ce petit livre et je lirai certainement d'autres livres de cet auteur que je ne connaissais pas.

 


Publié dans Bien aimé

Partager cet article

Repost 0