Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La maison des hautes falaises de Karen VIGGERS

Publié le par Emma

La maison des hautes falaises de Karen VIGGERS

Quatrième de couverture :

Hanté par un passé douloureux, Lex Henderson part s'installer dans un petit village isolé, sur la côte australienne. Il tombe très vite sous le charme de cet endroit sauvage, où les journées sont rythmées par le sac et le ressac de l'océan. Au loin, il aperçoit parfois des baleines. Majestueuses, elles le fascinent.
Peu de temps après son arrivée, il rencontre Callista, artiste passionnée, mais dont le coeur est brisé. Attirés l'un par l'autre, ils ont pourtant du mal à laisser libre cours à leurs émotions.
Parviendront-ils à oublier leurs passés respectifs et à faire de nouveau confiance à la vie ?

Mon ressenti :

Nous sommes sur la côte australienne, plongés face à la mer, Lex Henderson vient tout juste d'y acheter une maison afin d'oublier son ancienne vie. Il va s'intégrer petit à petit dans le village et surtout rencontrer Callista, une artiste, elle aussi cabossée par la vie.

Je croyais passer un bon moment de détente, être passionnée par cette histoire et surtout apprécier les nombreux passages sur l'océan. J'avais beaucoup aimé La mémoire des embruns, mais là je suis un peu déçue.
Pour ce qui est du positif, j'ai retrouvé avec grand plaisir ces moments sur la mer, sac et ressac, descriptions, impressions et pour moi un doux souvenir. Il a en plus, la chance de voir des baleines depuis sa terrasse, celles-ci vont avoir une belle part dans le livre.
Pour le reste, nous avons affaire à deux personnages cabossés, pas de grande surprise, beaucoup de similitudes entre les deux. J'ai beaucoup aimé la galerie de personnages du roman, mais j'ai trouvé d'un ennui les deux principaux qui ont beaucoup de mal à s'apprivoiser. J'ai eu du mal à croire à cette histoire, et surtout à ces deux personnages, je me suis ennuyée et heureusement  ce qui m'a sauvé a été ces descriptions de la mer et son environnement.
Bref, un bilan un peu mitigé, j'ai largement préféré le précédent.

 

Un coup de coeur pour Lizouzou.

La maison des hautes falaises - Karen VIGGERS - Les Escales 2016 - 507 pages.

Publié dans Moyennement aimé

Partager cet article

Repost 0

J'envisage de te vendre (J'y pense de plus en plus) de Frédérique MARTIN

Publié le par Emma

J'envisage de te vendre (J'y pense de plus en plus) de Frédérique MARTIN

Quatrième de couverture :

Tu vas reconnaître les papiers peints, les rues pavillonnaires et les temples d'achat, ta campagne bucolique et ton quotidien. Ta femme, ton mari, ta mère ne sont pas loin ; tout te semblera familier. Oui, ça se passe près de chez toi, mais les choses ont mal tourné.
On peut désormais te séquestrer, te forcer à jouer, orienter tes choix ou décider à ta place. On peut aussi envisager de te vendre. Mais pas que. Tu aimes te faire peur pourvu qu'à la fin tout se termine bien ? Tu verras, on en a tenu compte
.

 

Mon ressenti :

Après Le vase où meurt cette verveine lu il y a peu, il me fallait lire autre chose de l'auteure.
Voilà donc son dernier livre paru début 2016, une série de 12 nouvelles.

Douze nouvelles différentes, des sujets variés mais avec un fil conducteur, et toujours le même ton, quelques situations qui peuvent paraître aberrantes alors qu'en y réfléchissant nous en sommes peut-être pas si loin. Ce ton parfois drôle, ironique, cruel qui mène monsieur et madame tout le monde dans un monde décalé, déphasé, dans lequel nous sommes embarqués.
Comme toujours avec les nouvelles, il y a celles que l'on préfère. Pour moi, ma préférée est la première :

Le désespoir des roses : A 25 ans il est temps de couper les ponts avec sa maman et le personnage principal décide de la vendre avec son fauteuil. Ton décalé, ironique qui prête à sourire alors que le sujet est plutôt odieux. Quelles conséquences ?

Mais il n'y a pas que cette nouvelle, j'en ai aimé beaucoup d'autres comme Remugles, Rue des bons voisins, Le pompon de Mickey, Le fruit de nos entrailles.
Bienvenue dans un nouveau monde avec de nouvelles règles, pas si nouveaux car nous nous identifions très bien aux personnages des nouvelles et aux situations, c'est ce qui est peut-être le plus déroutant.

Au final, j'ai beaucoup apprécié ces histoires, le ton employé et les sujets qui vont parler à tout à chacun, cet aperçu de ce qui nous attend peut-être.

 

J'envisage de te vendre (j'y pense de plus en plus) - Frédérique MARTIN - Belfond 2016 - 220 pages.

Publié dans beaucoup aimé

Partager cet article

Repost 0

W3 Le mal par le mal - Jérôme CAMUT et Nathalie HUG

Publié le par Emma

W3 Le mal par le mal - Jérôme CAMUT et Nathalie HUG

Quatrième de couverture :

Sous le choc de la découverte du responsable de sa séquestration, la journaliste Lara Mendès décide de se reconstruire loin du site d'info W3 fondé avec ses proches pour dénoncer les dysfonctionnements de la justice. Pendant que Léon Castel, porte-parole du site, poursuit ses actions coup de poing, une vague de meurtres violents cible des officiers de police partout en France. Alors que tout semble mis en oeuvre pour étouffer l'affaire, la Web TV est convaincue de tenir sa nouvelle bombe médiatique. Fragilisée par des tensions internes et de fortes pressions extérieures, l'équipe de W3 se retrouve bientôt plongée en plein chaos.

Mon ressenti :

Après avoir lu le premier, il me fallait absolument lire la suite, en effet, je n'avais que le premier sur ma PAL mais assez vite en cours de lecture, il me fallait le deuxième que j'ai presque enchaîné avec le précédent.

Sans dévoiler ce qui se passe dans le premier, nos avions terminé sur la création d'une web tv, un site d'information appelé W3 qui dénoncent les dysfonctionnements, les affaires non résolues ou cachées de la justice.
Il va donc falloir alimenter et trouver de nouveaux sujets pour la chaîne, ils ne manquent pas d'autant plus que le journaliste Lara Mendès décide de se reconstruire et de se mettre au vert afin de digérer ce qui s'est passé. Mais lorsqu'on est journaliste, peut-on se passer de tout cela et changer de vie ?
A côté de cela, des policiers meurent, suicides, accidents partout en France. Mais est ce que l'on ne nous cache pas des choses ? W3 va mener l'enquête à ses risques et périls.

Encore une fois, une suite encore plus longue, plus dense, de nouveaux éléments, une nouvelle enquête mais maintenant  qu'ils ont lancé la chaîne, ils sont  la cible de beaucoup de personnes. Suspense, action, chapitres courts qui donnent du rythme et apporte un nouvel angle de vue sur les affaires. Les personnages du premier continue d'évoluer, de nouveaux font leur apparition et certains chapitres nous amènent il y a quelques années en arrière afin d'avoir une explication ou un éclairage.

Un deuxième tome aussi passionnant que le premier, qui passe à d'autres thèmes et que j'ai lu en 4 jours (bon il faut préciser qu'il faisait très chaud et qu'il était difficile de bien dormir.).
Il me permet de participer au pavé de l'été chez Brize. Pour ce qui est du troisième, je ne l'ai pas encore mais je vais attendre un peu avant de le lire même si le deuxième s'est terminé par un gros événement afin de maintenir le suspense.
 

W3 Le mal par le mal - Jérôme CAMUT Nathalie HUG - Editions SW Télémaque 2014 - 1016 pages.

W3 Le mal par le mal - Jérôme CAMUT et Nathalie HUG

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article

Repost 0

Le grand marin de Catherine POULAIN

Publié le par Emma

Le grand marin de Catherine POULAIN

Quatrième de couverture :

Une femme rêvait de partir. De prendre le large. A Kodiak, en Alaska, elle trouve une place à bord d'un de ces bateaux qui pêchent la morue noire, le crabe et le flétan. Elle supporte l'humidité permanente, la fatigue, la peur, les blessures... Et puis, il y a les hommes. A terre, elle partage leur vie, en camarade. En attendant de rembarquer. C'est alors qu'elle rencontre le Grand Marin.

Mon ressenti :

Lili est en Alaska, son rêve est d'aller pêcher. Elle cherche donc un bateau qui pourra la prendre, lui apprendre, l'accepter pour ce travail difficile.
Elle embarque donc un jour, apprendre à pêcher, faire vite et bien, gérer le froid, les paquets d'eau de mer, les nuits sans sommeil. Une grande première partie va y être consacré, la difficulté, la faim, le froid, les mains engourdies, abîmées. La pêche, les poissons pêchés suivant les bateaux sur lesquels elle sera, les termes techniques etc...Son apprentissage du métier, les coups durs, les blessures. Puis, dans le dernier tiers du livre, elle a rencontré un homme, et il est plutôt consacré à cela, ira t-elle le rejoindre ? Pour se poser et avoir une vie plus calme ?

Je n'ai pas été super emballée par cette histoire, la première partie consacrée à son apprentissage et ses expériences sur les bateaux m'a parue longue, pleine de termes techniques, répétitives, glauque et difficile à certains moments. A fond dans la pêche, aucun regard sur le monde extérieur et sur ce qui l'entoure si ce n'est prendre des cuites et faire le tour des bars lorsqu'ils rentraient. La deuxième partie parle essentiellement de l'homme qui veut s'installer, se poser, avoir une vie plus calme, faire un bébé, mais Lili veut continuer à pêcher, n'est pas sûre. Dans cette partie, j'ai plus apprécié le regard extérieur mais je n'ai pas trop cru à cette histoire entre eux deux.
Voilà, je suis passée à côté de ce roman d'aventures, je comprends qu'il puisse plaire, par contre il n'est pas du tout pour moi car ne penser qu'à pêcher ne me fait pas du tout rêver, avoir froid, faim, se blesser encore moins. Je n'ai pas trouvé d'équilibre dans ce livre, autant dans les parties, l'écriture, les descriptions. Il a eu 8 prix littéraires, ce n'est donc qu'un avis personnel.

 

Le grand marin - Catherine POULAIN - Editions de l'Olivier 2016 - 369 pages.

Publié dans Moyennement aimé

Partager cet article

Repost 0

W3 - Le sourire des pendus - Jérôme CAMUT et Nathalie HUG

Publié le par Emma

W3 - Le sourire des pendus - Jérôme CAMUT et Nathalie HUG

Quatrième de couverture :

Lara Mendès, jeune chroniqueuse télé, enquête sur le marché du sexe et ses déviances. Elle disparaît sur un parking d'autoroute...
Désemparés par la lenteur de l'enquête, ses proches reçoivent le soutien de Léon Castel, fondateur d'une association de victimes. Sa fille Sookie, policière hors-norme, a enquêté sur une triple pendaison qui semble liée à cette affaire. Qui a enlevé Lara ? Pourquoi ? Où sont passés ces enfants et ces jeunes femmes dont les portraits s'affichent depuis des mois, parfois des années, sur les murs des gares et des commissariats ? Réseaux criminels ou tueurs isolés ? Partout, le destin d'innocents est broyé sans pitié. Ils auront bientôt une voix : W3.

 

Mon ressenti :

Après avoir été convaincue par Prédation, et après avoir lu des bons échos sur W3, me voilà lancée. C'est le premier  tome d'une trilogie.
Deux histoires : celle de Lara, elle travaille pour la télévision, elle mène une enquête sur le milieu du sexe. Elle disparaît  une nuit sur un parking d'autoroute : que lui est-il arrivé ? S'est-elle enfui à l'étranger ?
Celle de Sookie, lieutenant de police, qui suite à une surveillance de nuit va heurter un chien sur la route du retour. Après avoir appelé les propriétaires sans les avoir en ligne, elle va se déplacer jusqu'à leur domicile et va se trouver face à trois pendus. Elle ne croit pas une seconde à la thèse du suicide en famille.
On est tout de suite dans l'histoire, de l'action, des chapitres assez courts qui alternent et donnent du rythme. Tous les personnages vont petit à petit faire leur apparition, ils sont crédibles, attachants, et c'est surtout Valentin, le jeune frère de Lara qui prendre le devant de la scène.
Une histoire très dense, très noire, très rapide car le livre se passe sur quelques jours, du 16 juin au 23 juillet. Les thèmes abordés sont difficiles et glauques : le monde du sexe et ses déviances, la prostitution, le viol, la presse et surtout une certaine presse qui s'acharne à trouver du sensationnel.

Bref, un livre que j'ai lu sur quelques jours, un livre idéal pour un pavé car complètement addictif et pour l'été car ça se lit très bien pour ceux qui aime le genre. Troisième participation au pavé de l'été chez Brize.

 

W3 Le sourire des pendus - Jérôme CAMUT Nathalie HUG - Editions SW Télémaque 2013 - 884 pages.

W3 - Le sourire des pendus - Jérôme CAMUT et Nathalie HUG

Publié dans Que je n'oublierai pas

Partager cet article

Repost 0