Le quai de Ouistreham de Florence AUBENAS

Publié le par Emma

 

 

  9782879296777-1-.gif

Quatrième de couverture :

 

"La crise. On ne parlait que de ça, mais sans savoir réellement qu'en dire, ni comment en prendre la mesure. Tout donnait l'impression d'un monde en train de s'écrouler. Et pourtant, autour de nous, les choses semblaient toujours à leur place. J'ai décidé de partir dans une ville française où je n'ai aucune attache, pour chercher anonymement du travail. J'ai loué une chambre meublée.

Je ne suis revenue chez moi que deux fois, en coup de vent : j'avais trop à faire là-bas. J'ai conservé mon identité, mon nom, mes papiers, et je me suis inscrite au chômage avec un baccalauréat pour seul bagage. Je suis devenue blonde. Je n'ai plus quitté mes lunettes. Je n'ai touché aucune allocation. Il était convenu que je m'arrêterais le jour où ma recherche aboutirait, c'est-à-dire celui où je décrocherais un CDI. Ce livre raconte ma quête, qui a duré presque six mois, de février à juillet 2009.

J'ai gardé ma chambre meublée. J'y suis retournée cet hiver écrire ce livre."

Florenec Aubenas

 

 

 

Mon ressenti :

 

Cela faisait un moment que je voulais le lire car le thème m'intéressait.

La crise dans l'emploi, voici le thème du livre qui se lit très facilement et comme un roman.

On y rencontre la précarité, le genre de travail qu'elle va devoir être amenée à faire avec un baccalauréat et enfin la chute du livre avec le CDI.

Un livre qui m'a plut et qui fait bien prendre conscience de cette "crise".

 

 

 

 

Le quai de Ouistreham, Florence AUBENAS, Editions de l'Olivier 2010.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Bien aimé

Commenter cet article

Lizouzou 10/08/2011 14:19


J'ai beaucoup aimé ! J'ai rencontré Florence Aubenas dans un salon du livre, elle est très sympa et prend le temps de discuter !


Emma 10/08/2011 21:55



Hélas je n'ai jamais eu l'occasion de la rencontrer.



C. Sauvage 22/07/2011 13:18


Un livre absolument magnifique. Et une remarque: la solidarité ne manque pas chez ceux qui ont le moins (la voiture prêtée à Aubenas-femme-de-ménage, et réparée gratuitement).


Emma 23/07/2011 18:24



@C. Sauvage


Merci pour ta visite, il est vrai qu'il y a beaucoup d'entraide dans ce livre et de courage.Je voulais le lire depuis sa sortie et je n'ai pas été déçue.