La maison des hautes falaises de Karen VIGGERS

Publié le par Emma

La maison des hautes falaises de Karen VIGGERS

Quatrième de couverture :

Hanté par un passé douloureux, Lex Henderson part s'installer dans un petit village isolé, sur la côte australienne. Il tombe très vite sous le charme de cet endroit sauvage, où les journées sont rythmées par le sac et le ressac de l'océan. Au loin, il aperçoit parfois des baleines. Majestueuses, elles le fascinent.
Peu de temps après son arrivée, il rencontre Callista, artiste passionnée, mais dont le coeur est brisé. Attirés l'un par l'autre, ils ont pourtant du mal à laisser libre cours à leurs émotions.
Parviendront-ils à oublier leurs passés respectifs et à faire de nouveau confiance à la vie ?

Mon ressenti :

Nous sommes sur la côte australienne, plongés face à la mer, Lex Henderson vient tout juste d'y acheter une maison afin d'oublier son ancienne vie. Il va s'intégrer petit à petit dans le village et surtout rencontrer Callista, une artiste, elle aussi cabossée par la vie.

Je croyais passer un bon moment de détente, être passionnée par cette histoire et surtout apprécier les nombreux passages sur l'océan. J'avais beaucoup aimé La mémoire des embruns, mais là je suis un peu déçue.
Pour ce qui est du positif, j'ai retrouvé avec grand plaisir ces moments sur la mer, sac et ressac, descriptions, impressions et pour moi un doux souvenir. Il a en plus, la chance de voir des baleines depuis sa terrasse, celles-ci vont avoir une belle part dans le livre.
Pour le reste, nous avons affaire à deux personnages cabossés, pas de grande surprise, beaucoup de similitudes entre les deux. J'ai beaucoup aimé la galerie de personnages du roman, mais j'ai trouvé d'un ennui les deux principaux qui ont beaucoup de mal à s'apprivoiser. J'ai eu du mal à croire à cette histoire, et surtout à ces deux personnages, je me suis ennuyée et heureusement  ce qui m'a sauvé a été ces descriptions de la mer et son environnement.
Bref, un bilan un peu mitigé, j'ai largement préféré le précédent.

 

Un coup de coeur pour Lizouzou.

La maison des hautes falaises - Karen VIGGERS - Les Escales 2016 - 507 pages.

Publié dans Moyennement aimé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lizouzou 20/09/2017 15:34

Mince alors... Je retiens beaucoup plus le décor et cette histoire de pêche à la baleine, que l'histoire d'amour entre les deux personnages !

Emma 21/09/2017 08:57

Comme quoi, on peut vraiment avoir des ressentis très différents, c'est peut-être parce qu'ils m'agaçaient que j'ai eu tendance à beaucoup plus retenir cela.

Dominique 19/09/2017 11:33

j'ai été tenté par le pitch mais j'ai eu peur que ce soit un rien trop mièvre

Emma 19/09/2017 11:50

Et tu as eu raison, mièvre en effet c'est le mot.

Jerome 28/08/2017 12:37

Un bilan un peu plus que mitigé même je dirais. Je passe sans regret.

Emma 29/08/2017 13:54

Et tu fais bien, je pense que ce n'est pas du tout pour toi ;)

PHILIPPE D 26/08/2017 21:41

Si tu t'es ennuyée, je passe...
Bon dimanche.

Emma 28/08/2017 09:17

Tu peux en effet passer sans regret, il y en a tellement à lire :) Bonne semaine.

Margotte 25/08/2017 09:50

En cette période de rentrée littéraire, c'est bien de lire des billets qui nous permettent de ne pas allonger des listes qui commencent à devenir interminables... surtout quand on a une "fat PAL" comme la mienne :-( Bonne journée Emma !

Emma 25/08/2017 23:04

C'est vrai, les tentations vont s'allonger dans les semaines à venir, même si j'ai toujours un décalage, j'aime bien lire les livres lorsqu'on ne les voit plus trop. Bonne fin de soirée :)

Aifelle 25/08/2017 06:56

"La mémoire des embruns" est dans ma PAL. Ça tombe bien, puisque tu dis que celui-ci est moins bien.

Emma 25/08/2017 08:12

J'ai beaucoup aimé le précédent en effet, saga familiale et bord de mer, je suis beaucoup moins sensible à une histoire sentimentale.