Sans pitié ni remords de Nicolas LEBEL

Publié le par Emma

Sans pitié ni remords de Nicolas LEBEL

Quatrième de couverture :

9 novembre. La capitaine Merlicht assiste aux obsèques de son ami Jacques Morel. Qulques heures plus tard, un notaire parisien lui remet une enveloppe contenant un diamant brut : l'œil d'une statue dérobée aux Musée des Arts d'Afrique et d'Océanie dix ans plus tôt, le Gardien des Esprits, recherché depuis par la Police de l'Art.

De leur côté, les lieutenants Latour et Dossantos sont appelés pour constater un suicide puis assistent à la défenestration d'une femme qui avait réclamé la protection de la police. Les deux victimes avaient un point commun : elles travaillaient ensemble au musée...

La chasse au trésor organisée par Jacques vire alors au cauchemar. Que cherchent ces anciens légionnaires, qui apportent la guerre à Paris dans un jeu de piste sanglant jalonné de cadavres ? Et comment les arrêter ?

Merlicht et son équipe ont quarante-huit heures pour boucler cette enquête sous haute tension, dans laquelle bouillonnent la fureur et les échos des conflits qui bouleversent le monde en ce début de XXIème siècle.

 

Mon ressenti :

J'ai lu il y a très peu de temps mon premier livre de Nicolas Lebel, mais je comptais lire la suite assez vite car il se passe quelques jours après le précédent.

Nous sommes toujours au mois de novembre, le capitaine Merlicht se rend à l'enterrement de son ami, il compte prendre quelques jours de congés mais il doit d'abord se rendre à l'ouverture du testament. Chez le notaire, le capitaine Kabongo de l'OCBC demande à être présent pour l'ouverture de ce testament. Jacques Morel lui a laissé un jeu de piste, accompagné d'un diamant : l'oeil d'uns statue recherchée depuis pusieurs années.

En parallèle, plusieurs personnes ayant un lien avec le Musée des Arts d'Afrique et d'Océanie vont se suicider.

Dans ce roman, l'enquête se passe dans le milieu de l'art, une statue ayant disparue lors du déménagement du Musée des Arts d'Afrique et d'Océanie au musée des Arts premiers. J'ai beaucoup aimé ce côté culturel de l'enquête.

Nous sommes dans un vrai jeu de piste laissé par Jacques, un passionné de mots, un véritable amateur de Baudelaire qui laisse à son ami le soin de démêler ses énigmes, mais ce qui n'était pas prévu est le fait qu'il ait peu de temps pour y arriver car de nombreuses personnes disparaissent...

Un très bon moment de lecture, un réel plaisir de retrouver l'équipe, je n'attends qu'une chose : la suite.

 

Sans pitié ni remords - Nicolas LEBEL - Marabout 2015 - 380 pages.

Publié dans Que je n'oublierai pas

Commenter cet article

dasola 18/07/2016 11:24

Bonjour Emma, suite à ton conseil, j'ai lu Le jour des morts (très bien) et je vais commencer celui-ci très bientôt. L'équipe des policiers est bien sympathique. Merci encore. Bonne journée.

Emma 19/07/2016 11:32

Bonjour Dasola, merci à toi, ça fait toujours plaisir de savoir qu'une personne a eu envie de lire un livre dont nous avons parlé, et surtout qu'elle l'apprécie. Je crois avoir lu encore plus vite cet opus que le précédent. Bonne journée.

Megan 18/07/2016 01:34

Je ne connaissais pas cet auteur, pourtant le quatrième de couverture me rappelle un peu le roman Da Vinci Code de Dan Brown que j'avais bien aimé! À voir!

Megan

Emma 18/07/2016 09:15

Bienvenue Megan, j'ai lu deux titres de l'auteur presque à suivre tellement j'ai aimé, moins gros que Da Vinci code et aucun rapport entre eux si ce n'est le monde de l'art. A bientôt !

dasola 18/06/2016 08:51

Bonjour Emma, je n'ai encore rien lu de Nicolas Lebel, ton billet donne envie de le découvrir. Merci. Bonne journée.

Emma 19/06/2016 10:22

Bonjour Dasola, les livres de Nicolas Lebel sont à découvrir, j'ai beaucoup aimé les deux . Au plaisir de lire ton avis un jour, bonne journée.

PHILIPPE D 14/06/2016 21:42

Le titre et la couverture annoncent tout de suite la couleur...

Emma 16/06/2016 09:30

Oui, une couverture très réussie . Bonne journée.

Jerome 13/06/2016 20:50

Te voila accro ;)

Emma 14/06/2016 08:30

Complètement :) mais pour l'instant pas de suite à lire :(

Aifelle 13/06/2016 11:19

La couverture laisse présager quelque chose d'assez sanglant !

Emma 14/06/2016 08:29

Pas de descriptions glauques ni sanglantes, j'ai vraiment beaucoup aimé.

maggie 12/06/2016 17:45

Je ne connais pas mais ça me tente pour le milieu de l'art.... Et tu sembles avoir apprécié le style...

Emma 14/06/2016 08:29

C'est le deuxième que je lis et j'aime beaucoup, il est très prenant.

keisha 12/06/2016 14:20

La couverture est parlante! ^_^

Emma 14/06/2016 08:28

Oui, elle est très belle ;)