Marie Blanche de Jim FERGUS

Publié le par Emma

 

 9782749123868-1-.gif

Quatrième de couverture

 

1995, région des Grands Lacs, Jim Fergus rend visite à sa grand-mère, Renée, 96 ans. Fille d'aristocrates français désargentés, mariée trois fois, celle-ci a connu un destin hors du commun, qui l'a mené de son petit village natal de la région de Senlis jusqu'aux Etats-Unis, en passant par le sable de l'Egypte. D'un caractère entier, froide et tyrannique, elle a brisé la vie de sa famille, en particulier celle de sa propre fille, Marie-Balnche, la mère de Jim. Pour essayer de la comprendre, et peut-être de lui pardonner, celui-ci va tenter de retracer son parcours.

En parallèle, à travers le jouranl intime de sa mère, l'écrivain nous fait entrer dans l'intimité de celle-ci. Internée en 1966 dans un asile de Lausanne, Marie-Blanche se souvient de sa vie, commencée comme un conte de fées mais qui prit peu à peu des allures de tragédie.

 

Mon ressenti

 

Nous voilà donc face à une fresque familiale, tout d'abord Renée et sa fille Marie-Blanche. Tout au long du livre , nous naviguons entre ces deux personnes, entre les années 1899 et 1966. Renée est une mère tyrannique, froide, elle ne pense qu'à elle et parcourt de nombreux pays et a de nombreux maris. Marie-Blanche, quant à elle pourtant fille de bonne famille, va plutôt aimer la vie de bohème, d'artiste et  va se retrouver internée en 1966 en Suisse.

Tous les ingrédients d'une saga familiale sont là, de nombreuses années sont traversées avec les guerres et autres événements, on parcourt de nombreux pays, les caractères des deux femmes sont très différents et pourtant je n'ai pas aimé plus que ça. J'ai trouvé que le contenu est assez vide, il ne se passe pas grand chose, les personnages ne sont, pour moi, pas du tout attachants. Vers la page 400, je me suis quand même dit qu'il ne s'était pas passé grand chose pour l'instant dans cette histoire, j'ai l'impression que c'est toujours la même chose et je n'ai même pas eu l'impression de voyager.

Il y a cependant des éléments intéressants, comme l'explication de l'internement de Marie-Blanche, mais à mon avis que très peu exploités et sur les 600 pages du livre, beaucoup me paraissent inutiles.

J'avais beaucoup aimé Mille femmes blanches, un peu moins La fille sauvage et là je l'ai lu en entier mais j'avais vraiment hâte de terminer, c'est donc pour moi un rendez-vous raté, je suis passée à côté de cette histoire qui a des aspects intéressants et positifs mais pas assez à mon goût.

 

Publié dans Moyennement aimé

Commenter cet article

Theoma 16/04/2012 17:28

j'ai bcp aimé mille femmes blanches également mais pas envie de me pencher sur d'autres titres, de peur d'être déçue (j'avais lu plusieurs avis négatifs).

Emma 17/04/2012 09:18



J'aurai peut être dû faire comme toi car pour celui ci, j'ai été très déçue. Il me semble pourtant avoir lu des avis positifs...



Ys 27/03/2012 22:52

Dans ma PAL. J'ai apprécié "Mille femmes blanches" aussi, mais j'ai bien compris que celui-ci n'a rien à voir...

Emma 28/03/2012 14:00



J'espère que tu apprécieras plus que moi ...