Sur ma peau de Gillian FLYNN

Publié le par Emma

Sur ma peau de Gillian FLYNN

Quatrième de couverture :

La ville de Wind Gap dans le Missouri est sous le choc : une petite fille a disparu. Déjà l'été dernier, une enfant avait été sauvagement assassinée...

Une jeune journaliste, Camilla Preak, se rend sur place pour couvrir l'affaire. Elle-même a grandi à Wind Gap. Mais pour Camille, retourner à Wind Gap, c'est réveiller de douloureux souvenirs. A l'adolescence, incapable de supporter la folie de sa mère, Camille a gravé sur sa peau les souffrances qu'elle n'a pu exprimer. Son corps n'est qu'un entrelacs de cicatrices...

On retrouve bientôt le cadavre de la fillette. Très vite, la Camille comprend qu'elle doit puiser en elle la force d'affronter la tragédie de son enfance si elle veut découvrir la vérité...

Mon ressenti :

Après Les lieux sombres, je me replonge dans l'univers de Gilian Flynn.

Camilla Preak est journaliste, elle doit retourner dans son village d'enfance afin d'y enquêter sur la disparition d'une petite fille. Son patron veut que ce soit elle qui enquête car elle y connaît un certain nombre de personnes, elle va d'ailleurs s'allier avec le policier du coin qui n'est pas né dans cette ville afin de s'échanger des informations. Son retour chez elle est un sacré effort car elle va replonger dans son enfance.

Bien loin des rebondissements, nous sommes plutôt dans un suspense très lent, Camilla revient dans sa famille, et c'est la psychologie très complexe de ces personnages qui va mettre en évidence bien des choses. Un bon suspense, c'est violent, pas de scènes violentes physiques mais plutôt au niveau psychologique, c'est angoissant. Nous passons l'essentiel du temps  dans cette famille tourmentée, malsaine et violente, (Camilla est parti vivre chez sa mère le temps de l'enquête). J'ai beaucoup aimé, mais le vécu de Camilla pourrait être dérangeant pour certaines personnes et peut-être trop violent.

 

Sur ma peau - Gillian FLYNN - LGF 2014 - 379 pages.

 

Publié dans Bien aimé

Commenter cet article

Le Monde de Sylvie 13/03/2017 10:27

J'ai lu ce livre il y a 2 ou 3 ans mais je ne sais pas pourquoi (sans doute faute de temps), je ne l'ai pas chroniqué... J'avais bien aimé mais bien moins que Les Lieux Sombres qui est pour moi son meilleur...

Emma 14/03/2017 12:30

J'ai aussi préféré Les lieux sombres que j'avais lu à sa sortie, j'ai tout de même passé un bon moment avec celui-ci. Il me reste à lire Les apparences.

Brize 23/02/2017 09:01

J'avais beaucoup aimé "Les lieux sombres", mais les réserves que tu évoques quant à celui-ci, que j'avais déjà notées dans d'autres critiques, ont fait que j'ai préféré ne pas m'y aventurer (pas un livre pour moi).

Emma 23/02/2017 15:01

Je peux comprendre, c'est pour cela que cela me semblait essentiel de l'écrire.

sylire 22/02/2017 20:33

De l'auteure, j'avais beaucoup aimé "les apparences" et j'ai "les lieux sombres" dans ma PAL. Mais pourquoi pas celui-ci s'il croise ma route.

sylire 23/02/2017 19:58

J'aime bien les thriller psychologique mais il ne faut pas qu'il y ait trop de sang et de violence.

Emma 23/02/2017 06:22

Il me reste Les apparences à découvrir, je ne t'imaginais pas lire cet auteur.

Jerome 21/02/2017 16:23

Lent, violent et psychologique... ce sera sans moi^^

Emma 22/02/2017 09:49

Je sais te le vendre :)

LB 21/02/2017 15:25

Voilà longtemps que je n'ai pas lu de thrillers... tu me conseilles plutôt "Les lieux sombres" ?

Emma 22/02/2017 09:49

Les lieux sombres est vraiment bon,c'est le premier que j'ai lu, je pense qu'il plaît plus que Sur ma peau.

PHILIPPE D 20/02/2017 21:41

Un livre que j'ai pas mal rencontré, mais que je ne connais pas. Je ne connais pas l'auteur non plus d'ailleurs !
Bonne semaine.

Emma 21/02/2017 09:21

On a beaucoup vu l'auteur sur les blogs avec Les lieux sombres, celui-ci est son premier livre. Bonne semaine à toi aussi Philippe.

Aifelle 20/02/2017 07:00

J'ai aimé "Les lieux sombres", mais celui-ci, vu tes réserves, je ne sais pas ...

Emma 20/02/2017 14:06

J'ai aussi beaucoup aimé, mais je ne pouvais passer sous silence le côté psychologique assez violent qui pourrait rebuter certaines personnes, mais j'ai vraiment eu du mal à le lâcher dans la dernière partie.