Au fer rouge de Marin LEDUN

Publié le par Emma

Au fer rouge de Marin LEDUN

Quatrième de couverture :

Madrid, 11 mars 2004, dix bombes explosent dans des trains de banlieue. Rescapée, le Lieutenant Emma Lefebvre entre en guerre contre le terrorisme. La découverte d'une valise contenant le cadavre d'un trafiquant de drogue espagnol, échouée sur une plage landaise, dix ans plus tard, ravive les vieilles blessures. Emma met bientôt au jour une véritable organisation mafieuse, avec à sa tête Javier Cruz, seigneur de l'antiterrorisme. Des rives du fleuve Nervión aux bas-fonds de Bayonne, des banlieues déshéritées de Madrid aux palaces de la côte basque, la géographie de la corruption n'a pas de frontières.

 

Mon ressenti :

Après L'homme qui a vu l'homme qui nous évoquait essentiellement l'ETA et surtout de la disparition d'un des membres, nous revoilà au pays basque et l'Espagne. Ce n'est pas une suite même si il y a de nombreux éléments du précédent dans celui-ci, mais tout y est expliqué.

Une valise est retrouvée sur les plages landaises, dans celle-ci un cadavre, qui est celui d'un trafiquant de drogue, Domingo Augusti.

Emma lefebvre va alors ne rien lâcher pour mettre à jour un système bien complexe qui va nous mener dans la lutte contre la drogue, mais aussi au milieu de règlements de compte entre mafieux, la corruption policière, politique...Chacun y gère son propre intérêt, comment utiliser l'autre pour arriver à ses fins.

Les thèmes abordés sont très nombreux, c'est foisonnant et Marin Ledun nous pose tout ça sur un plateau avec un style assez froid et détaché, c'est plutôt direct. Nous nous baladons sur cette côte basque, entre les deux pays et c'est loin d'être du tourisme.

J'ai rarement lu un livre qui explorait autant de pistes, autant de thèmes, on passe de l'un à l'autre sans se douter de tous les éléments qui vont les unir. Si je n'ai qu'un conseil pour ceux qui voudrait se lancer, c'est de bien retenir les personnages au début car il y en a une multitude.

C'est ma troisième lecture de l'auteur, et je vais continuer sans aucun doute à le lire.

Mon cher et tendre a découvert l'auteur avec celui-ci et a beaucoup aimé.

 

Au fer rouge - Marin LEDUN - Ombres Noires 2015 - 460 pages.

Publié dans beaucoup aimé

Commenter cet article

Noukette 11/04/2016 18:33

Une auteure que je me suis promis de découvrir un jour...!

Emma 12/04/2016 09:39

Tu as sûrement voulu écrire un auteur :), mais en effet, il faut le découvrir, le choix du titre va certainement compter car j'ai l'impression que c'est toujours assez différent.

PHILIPPE D 09/04/2016 21:44

J'ai toujours du mal quand il y a une foule de personnages...

Emma 10/04/2016 09:00

Il s'y passe tellement de choses que les personnages sont évidemment en conséquence. Bon dimanche.

Aifelle 09/04/2016 07:06

De lui, j'ai lu "les visages écrasés", qui m'avait moyennement plu. Je n'ai pas très envie de le relire.

Emma 09/04/2016 08:39

Comme je te comprends, je n'ai pas encore lu Les visages écrasés, mais je compte bien le découvrir.