Désaccords imparfaits de Jonathan COE

Publié le par Emma

Désaccords imparfaits de Jonathan COE

Quatrième de couverture :

"Il y a combien de temps que j'ai joué ces accords ? Combien de temps qu'elle est apparue dans le bar, elle, qu'elle s'est approchée du piano, pendant que j'improvisais dans la pénombre de la salle, bien après que les buveurs les plus endurcis étaient rentrés chez eux, leurs verres finis ? Je ne sais pas, j'en perds le souvenir. Je me rappelle seulement que nous avons bavardé, échangé des banalités quelques minutes, pendant que mes doigts erraient sur le clavier, machinalement ; au fil des itinéraires habituels, des harmonies faciles et familières, auxquelles je me laisse prendre, ces temps-ci, comme à autant de mauvaises habitudes."

Mon ressenti :

3 Nouvelles et un article sur Billy Wilder : Ivy et ses bêtises, 9è et 13è, Version originale et Journal d'une obsession.

Ivy et ses bêtises : Un frère et une soeur se souviennent d'un Noël chez leurs grands parents lorsqu'ils étaient enfants.

9è et 13è : J'ai beaucoup aimé celle-ci d'ailleurs la quatrième de couverture en est un extrait. Le personnage habite entre la 9ème et 13ème rue. Il joue du piano dans un bar...Un soir, il rencontre une femme qui lui demande où elle peut passer la nuit.

Version originale : Un homme se rend à  un festival du film d'horreurs et fantasy afin d'élire la meilleure musique de film.

Journal d'une obsession : Article écrit pour les Cahiers du cinéma :  Son obsession pour Billy Wilder et plus précisement La vie privée de Sherlock Holmes.

 

Trois nouvelles très différentes, même si il écrit au début qu'il y a là toute sa production de nouvelles, je les ai trouvées fort agréables. Tous les personnages rêvent, se souviennent, imaginent.... Que ce soit des souvenirs d'enfants, un moment d'égarement en imaginant ce qu'aurait pu être la vie si on avait répondu autre chose, ou un rappel d'une relation... 

L'article "Journal d'une obsession" est très émouvant car il retrace depuis son enfance ses recherches sur La vie privée de Sherlock Holmes... Cette obsession, ses trouvailles au fil de l'avancée des technologies etc...

Mais suis-je vraiment objective car c'est un auteur que j'aime beaucoup de toutes façons ?

 

Désaccords imparfaits - Editions Gallimard 2012 - 92 pages.

Publié dans beaucoup aimé

Commenter cet article

Lizouzou 07/03/2015 19:20

Un auteur qu'il faut vraiment que je découvre !

Emma 08/03/2015 08:25

Ah oui, un auteur que j'aime beaucoup ! Il faudra essayer un jour.

Philippe D 16/02/2015 21:26

Je n'ai pas encore lu cet auteur, je pense, mais je te fais confiance. La couverture ne me plait pas du tout mais il ne faut pas s'attarder à ce détail surtout pour un recueil de nouvelles.
Bonne semaine.

Emma 06/03/2015 07:36

La couverture n'est pas terrible en effet. J'aime beaucoup cet auteur, surtout les romans, j'ai presque tout lu. Bon début de week-end.

jerome 15/02/2015 08:24

J'avais beaucoup aimé aussi, c'est un nouvelliste tout en finesse.

Emma 15/02/2015 10:26

En finesse, exactement, tu as toujours le mot juste.

keisha 14/02/2015 14:14

Je suis comme toi, je l'aime (et ce recueil m'a échappé, pfff!)

Emma 15/02/2015 10:26

Tu vas donc remédier à cet oubli un jour ;-)

Philisine Cave 14/02/2015 13:46

cet auteur écrit bien, c'est indéniable, il sait placer une atmosphère des personnages, créer une histoires. Il se plante parfois mais souvent il voit juste. Tu as le droit d'être subjective, si tu n'as jamais été déçue par lui, non ?

Emma 15/02/2015 10:24

Je n'ai en effet jamais été déçue par ce qu'il écrit même si je préfère ses romans, d'ailleurs il dit lui-même qu'il ne sait pas trop écrire des nouvelles car il ne sait pas faire court.